DGRSDT



L’indice mondial d’innovation 2018

L’indice mondial d’innovation 2018 a été publié le 10 Juillet 2018 conjointement par l’OMPI, l’INSEAD, et l’Université de Cornell. L’indice établit un classement de 126 pays en s’appuyant sur 80 indicateurs.

La Suisse est pour la huitième année consécutive en tête du classement, suivie respectivement des Pays Bas, la Suède, le Royaume-Uni et Singapour. Pour la première fois, la Chine fait son entrée dans le TOP 20 des nations les plus innovantes au monde en se positionnant au 17ème rang mondial.

En termes de qualité de l’innovation, indicateur de haut niveau pour rester à l’avant-garde de la course mondiale à l’innovation et qui tient compte de la qualité des universités, du nombre de publications scientifiques, H index, et la dimension internationale de dépôts de brevet, le Japon, la Suisse, les États-Unis d’Amérique, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont les premiers au classement. La Chine est classée en tête des pays à revenu intermédiaire pour cet indicateur, suivie de l’Inde, la Russie, le Brésil et l’Argentine.

En 2018, l’Algérie obtient un score de 23.87 points sur 100, reculant ainsi de deux rangs par rapport à l’année dernière, et se classe à la 110ème place mondiale sur les 127 pays étudiés.

Les scores obtenus pour les deux sous-indices sont de 33.67 pour les moyens mis en œuvre en matière d’innovation (inputs), se classant au 100ème rang mondial et 14.07 pour les résultats (outputs), se classant au 116ème rang mondial. Le calcul du ratio de ces deux sous-indices permet d’évaluer l’efficacité des systèmes d’innovation et des politiques mis en œuvre. Avec un ratio de 0.42, l’Algérie se classe au 115ème rang mondial.

Pour chaque pilier, les scores oscillent de 13.4 à 49.6. Par pilier, le meilleur classement de l’Algérie est obtenu pour les catégories « capital humain et la recherche » et « infrastructures » se classant au 80ème rang mondial avec un score de 25.9 et 40.3 respectivement. Son plus mauvais classement est obtenu pour la catégorie perfectionnement des marchés, se classant au 118ème rang mondial avec un score de 32.5.

L’Algérie enregistre une performance pour l’indicateur « Diplômés en Science et Ingénierie », se classant au 4ème rang mondial.



L’indice mondial d’innovation 2017

L’indice mondial d’innovation 2017 qui connaît sa dixième édition cette année, sous le thème de « L’innovation pour nourrir le monde » a été publiée le 15 Juin 2017 conjointement par l’OMPI, l’INSEAD, et l’Université de Cornell. Au total, 81 indicateurs de près de 127 pays sont passés au crible.

Selon les résultats de l’édition 2017 du GII, la Suisse est pour la septième fois consécutive la première au classement des nations les plus innovantes au monde, suivie respectivement de la Suède, les Pays Bas, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni. Les nations ayant des revenus élevés occupent 24 des 25 plus hauts lieux de l’innovation principaux, la Chine faisant exception au 22ème rang. En 2016, la Chine était la première des économies à revenu intermédiaire à figurer parmi les 25 premières économies du classement.

En termes de qualité de l’innovation, indicateur de haut niveau pour rester à l’avant-garde de la course mondiale à l’innovation et qui tient compte de la qualité des universités, du nombre de publications scientifiques, H index, et la dimension internationale de dépôts de brevet, les États-Unis d’Amérique, le Japon, la Suisse, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont les premiers au classement. La Chine est classée en tête des pays à revenu intermédiaire pour cet indicateur occupant la 16ème position, suivie de l’Inde (27ème) et de la Russie (28ème).

En 2017, l’Algérie obtient un score de 24.3 points sur 100 et se classe à la 108ème place mondiale sur les 127 pays étudiés. Les scores obtenus pour les deux sous-indices sont de 33.1 pour les moyens mis en œuvre en matière d’innovation (inputs), se classant au 105ème rang mondial et 15.6 pour les résultats (outputs), se classant au 117ème rang mondial. Le calcul du ratio de ces deux sous-indices permet d’évaluer l’efficacité des systèmes d’innovation et des politiques mis en œuvre. Avec un ratio de 0.5, l’Algérie se classe au 111ème rang mondial. Pour chaque pilier, les scores oscillent de 14.4 (les résultats en matière de connaissance et technologie), se classant au 107ème rang mondial à 47.0 (les institutions), se classant au 103ème rang mondial.



L’indice mondial d’innovation 2016

L’indice mondial d’innovation 2016 ou « Global innovation index (GII) » a été publié le 15 Août 2016, il établit un classement des capacités et des performances de 128 pays en matière d’innovation et se base sur 82 indicateurs L’édition 2016 du GII s’attache à étudier «Le succès grâce à l’innovation mondiale ».

Selon les résultats de l’édition 2016 du GII, la Suisse (score de 66.28), la Suède (63.57), le Royaume-Uni (61.93), les États-Unis d’Amérique (60.40) et la Finlande (59.90) sont les cinq nations les plus innovantes au monde. Le palmarès des 25 premiers pays les plus innovants comprend des nations ayant des revenus élevés et change peu par rapport aux éditions précédentes. Toutefois, l’année 2016 a vu l’entrée de la Chine dans le groupe des 25, c’est la première fois qu’un pays à revenu intermédiaire rejoint le groupe des 25 premières places.

En termes de qualité de l’innovation, indicateur de haut niveau pour rester à l’avant-garde de la course mondiale à l’innovation et qui tient compte de la qualité des universités, du nombre de publications scientifiques et la dimension internationale de dépôts de brevet, le japon, les États-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni, et l’Allemagne sont les premiers au classement. La Chine est classée en tête des pays à revenu intermédiaire pour cet indicateur, suivie de l’Inde et du Brésil.

En 2016, l’Algérie obtient un score de 24.5 points sur 100 et se classe à la 113ème place mondiale sur les 128 pays étudiés. Les scores obtenus pour les deux sous-indices sont de 32.8 pour les moyens mis en œuvre en matière d’innovation (inputs), se classant au 104ème rang mondial et 16.1 pour les résultats (outputs), se classant au 116ème rang mondial. Le calcul du ratio de ces deux sous-indices permet d’évaluer l’efficacité des systèmes d’innovation et des politiques mis en œuvre. Avec un ratio de 0.5, l’Algérie se classe au 111ème rang mondial. Pour chaque pilier, les scores oscillent de 14.6 (les résultats créatifs), se classant au 122ème rang mondial à 45.7 (les institutions), se classant au 113ème rang mondial.